Compte personnel de formation (CPF)

Pour le spectacle vivant

-A +A
Version imprimablePDF

Entre 2014 et 2018, les secteurs d'activités devaient établir des listes de formations éligibles au CPF pour les salariés. Ils y avaient donc une multitude de listes qui coexistaient : une  interprofessionnelle, une pour le spectacle, une pour l'audiovisuel, une pour l'animation, etc... Bref une bonne centaine de listes ! Ce système était illisible, extrêmement complexes à gérer et sources d'inégalités d'accès. Il a donc été supprimé par la Loi du 5 septembre 2018 sur "la Liberté de choisir son avenir professionnel". 

Ainsi, dès janvier 2019 il n'existe plus de listes auxquelles se référer : toute personne quelque soit son statut (salarié et demandeur d'emploi) peut choisir de mobiliser les euros qui sont sur son CPF pour financer :

  • une formation visant l'acquisition d'un "socle de connaissances et de compétences interprofessionnelles" appelé Cléa (communiquer en français, base du calcul, travailler en équipe, etc.) ;
  • une formation certifiante, c'est-à-dire pour obtenir :
    • un diplôme d'Etat, un titre professionnel ou un CQP préparant à un métier (à condition qu'il soit recensé au RNCP);
      ou bien un bloc de ces diplômes, titres ou CQP c'est-à-dire une partie
    • un certificat de compétences (à condition qu'il soit recensé au Répertoire spécifique)
  • pour un accompagnement à la VAE (Validation des acquis de l'expérience), quelle que soit la formation certifiant visée.
  • pour des actions d’accompagnement, d’information et de conseil dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises
  • pour les actions de bilan de compétences

Bientôt en 2019 : une application pour simplifier le choix de l'action de formation ! En attendant, consulter Mon compte d'activité