La CPNEF-SV agit en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant. Elle regroupe la quasi-totalité des syndicats d’employeurs et de salariés. Elle pilote l’Observatoire prospectif des métiers, des qualifications et des compétences en lien avec l’Afdas.
200 244
Salariés permanents et intermittents en 2016, dont 45% d'artistes interprétes

Notre actualité

La CPNEF-SV recrute

Des que possible, la CPNEF-SV recrute un·e chargé·e de l'administration et des formations.
Consulter l'annonce

Enfin un guide des métiers du spectacle vivant !

Le guide propose une description du contenu des principaux métiers du spectacle vivant dans des fiches (appelées référentiels). Créé par l’Observatoire des métiers, il répond à un triple objectif : améliorer la reconnaissance des professions, organiser la co-activité et anticiper l’avenir. Chaque référentiel métier précise les missions, activités, compétences, responsabilité, parcours possibles, évolutions… Ce guide constitue donc une boîte à outils, souple et adaptable en fonction des usages, pour l’orientation, la professionnalisation, les ressources humaines et la prospective sectorielle. Le spectacle vivant comptant plus de 200 métiers, seuls les principaux y sont actuellement décrits. Mais le chantier commence à peine… Une version papier a été éditée en septembre en partenariat avec le magazine La lettre du spectacle. Vous pouvez télécharger les documents dans les rubriques correspondantes : métiers administratifs, métiers techniques et métiers artistiques

Accrocheur-rigger : un métier demandé

Ces professionnels du spectacle sont chargés d'accrocher/décrocher et lever des matériels permettant d'installation d'appareillages (lumière, son, vidéo, décor...), d'agrès ou de personnes (artistes en vol...). Le métier d'accrocheur-rigger se prépare par un formation débouchant sur un certificat de qualification professionnel (CQP). 120 personnes l'ont déjà obtenu. La formation d'environ 180 heures se déroule dans un organisme agréé par la CPNEF-SV. Elle peut être financée par le CPF (Compte personnel de formation), quel que soit le statut de la personne : salarié permanent, intermittent ou demandeur d’emploi. En savoir plus

Démarrage du CQP électricien du spectacle
Les premières sessions de formation préparant au nouveau Certificat de qualification professionnelle (CQP) d'électricien du spectacle ont démarré en septembre. La formation permet d'acquérir les compétences liées à la préparation, l'organisation, l'installation et le démontage d'une distribution électrique spécifique au spectacle. Elle inclut également l'exploitation, le contrôle et la maintenance d'une distribution électrique.
Pour vous inscrire aux prochaines sessions, renseignez-vous auprès des organismes agréés : 3IS Bordeaux, Apave, CFPTS, STAFF, PREVA, RIG'UP, Techniscène. 
La CPNEF-SV au festival d'Avignon !

Dans le cadre de la Maison professionnelle du spectacle vivant, la CPNEF-SV a organisé deux ateliers :

  • Les métiers techniques du spectacle vivant : quelles évolutions des compétences et quels besoins de formation ?
  • Les besoins en formation des artistes interprètes du spectacle vivant

​​​​​​​Des actes sont en préparation

TPE : bénéficiez d'un appui-conseil !

En 2018, les très petites entreprises du spectacle vivant peuvent toujours bénéficier d’un appui-conseil sur les volets : stratégie, organisation et financement. Ce dispositif totalement gratuit a été déployé entre 2014 et 2017 dans le cadre d’un accord EDEC conclu entre l’Etat et le secteur. Fort d’un très bilan positif, l’Afdas a souhaité poursuivre son engagement sur l’année en cours. Par ailleurs,  les entreprises peuvent bénéficier d’un autre dispositif d’appui-conseil en ressources humaines.

Un accord EDEC intersectoriel inédit en préparation

Le spectacle vivant prépare actuellement la conclusion d'un nouvel accord EDEC (Engagement de développement de l'emploi et des compétences), avec les secteurs du loisir et du tourisme, qui sera conclu avec le ministère chargé de l'emploi (DGEFP) et les OPCA concernés (notamment l'Afdas). Parmi les enjeux prioritaires communs à l'ensemble de ces secteurs : l'accompagnement de la transition numérique dans les TPE, le développement des publics et l'amélioration de la qualité de l'accueil, le renforcement de la responsabilité sociétale de l'entreprise, et enfin, la modernisation de l'offre de formation professionnelle. Cet accord devrait être signé avant l'été.

Nouvelles statistiques !

Près de 20 900 employeurs ont exercé des activités de spectacle vivant à titre principal en 2016. Leur nombre est en légère baisse par rapport à 2015 (-0,9%). Cependant, leur taux de turn-over est en diminution et le taux d'entreprises ayant 5 ans ou plus est en augmentation. Leur taille est également plus importante (38% emploient plus de 10 salariés, tous types de contrats de travail confondus). Le nombre d'employeurs qui n'a aucun salarié intermittent est également en recul.

200 240 salariés ont exercé dans le secteur. Leur nombre est en augmentation (+2,5%) ainsi que la masse salariale (+5,9%). Parmi eux, on comptabilise 33% des salariés permanents et 67% des salariés intermittents. Les artistes interprètes représentent 45% des effectifs. 62% des salariés sont des hommes.

Retrouvez tous les indicateurs dans la dernière version du tableau de bord statistique "Les employeurs et l'emploi du spectacle vivant" de l'Observatoire des métiers, à partir des données Audiens.