Compte personnel de formation (CPF)

Présentation

-A +A
Version imprimablePDF

Salariés et demandeurs d'emploi : mobiliser le CPF

Le Compte personnel de formation (CPF) a été créé par la Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale.  

 

Le  CPF peut être mobilisé par les salariés et les demandeurs d'emploi dans cinq cas :

1) pour suivre une formation visant l'acquisition d'un "socle de connaissances et de compétences interprofessionnelles" appelé Cléa (communiquer en français, base du calcul, travailler en équipe, etc.) ;

2) pour suivre une formation certifiante, c'est-à-dire pour obtenir :

un diplôme d'Etat, un titre professionnel ou un CQP préparant à un métier ;
un certificat de compétences. 

A condition qu'ils figurent sur au moins une des listes établies par les partenaires sociaux : 
   - la liste du COPANEF = liste nationale interprofessionnelle (LNI) pour tous les salariés et demandeurs d'emploi
   - la liste d'un COPAREF = liste régionale interprofessionnelle pour les salariés et demandeurs d'emploi domiciliés sur le territoire
   - la liste de la CPNEF-SV = liste nationale de la branche pour les salariés du secteur du spectacle vivant

Consulter la totalité de l'offre éligible :  moncompteformation.gouv.fr/  

3) pour un accompagnement à la VAE (Validation des acquis de l'expérience), quelle que soit la certification visée.

4) pour des actions d’accompagnement, d’information et de conseil dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises

5)  pour les actions de bilan de compétences

 

Principales caractéristiques du CPF
 

Ouvert aux plus de 16 ans (salariés ou demandeurs d'emploi), il est clôturé à la retraite ;
Mobilisé par la personne (le salarié ou le demandeur d'emploi), avec ou sans accord de l'entreprise dans le cas des salariés en fonction de la formation demandée ;
Abondé automatiquement en heures (avant 2019) puis en euros (après le 1 er janvier 2019 : 500 € par an plafonnés à 5000 € );
Un droit portable : les heures (puis les euros) restent acquises en cas de changement d'emploi ;
Un droit opposable (pas soumis à l'accord de l'entreprise) si mobilisé hors temps de travail, ou si mobilisé pendant le travail dans le cas où il vise une mesure corrective, ou si prévu par accord de branche, ou s'il vise un accompagnement VAE ou encore s'il permet d'acquérir le socle commun de connaissances et compétences définies par l'Etat ;
Un dispositif fongible : possibilité de cumuler des droits CPF avec d'autres dispositifs (CIF, plan de formation de l'entreprise...);

 

Utiliser le CPF
 

  • Etape 1 : ouvrir un compte

Les salariés et demandeurs d'emplois doivent ouvrir un compte CPF sur le site Mon compte formation qui est géré par la Caisse des dépôts et consignations.
 

  • Etape 2 : choisir une formation

Sur le même site Mon compte formation, les salariés et demandeurs d'emploi consultent la liste des actions de formations auxquelles ils ont droit. 

Pour faciliter la recherche d'une formation certifiante, vous pouvez consulter :
- la liste de formations éligibles au CPF pour les salariés permanents et intermittents du spectacle vivant de la CPNEF-SV
- le site de l'Afdas.
- le site Certif Inffo.

Au préalable, n'hésitez pas à contacter l'Afdas pour bénéficier du CEP (conseil en évolution professionnelle) : un conseiller vous aidera à affiner votre projet et à trouver l'offre de formation qui répond à vos besoins.
 

  • Etape 3 : s'organiser

Si la formation se déroule sur le temps de travail, le salarié doit contacter son employeur.
 

  • Etape 4 : financer la formation et s'inscrire

Les salariés du spectacle vivant doivent contacter l'Afdas (salariés permanents et intermittents ayant droit Afdas). Les demandeurs d'emploi doivent contacter Pôle emploi.
Le dépôt du dossier de demande peut s'effectuer via le site Mon compte formation